Soleil glacé – Séverine Vidal

Auteur : Séverine Vidal

Publié chez : Collection R

Nombre de pages : 245 pages

Prix : 16.50€

Date de sortie : 5 mars 2020


Le résumé :

Il n’a rien vu du monde, elle l’y embarque.
Comme si son premier chagrin d’amour ne suffisait pas, Luce apprend que son père ? un homme qu’elle a à peine connu ? vient de mourir. Et puisque la vie n’en a pas fini avec ses mauvaises blagues, elle découvre ce qu’il lui avait toujours caché : une autre famille.
Mais la rencontre bouleversante de Luce avec Pierrot, un frère tout neuf et différent, va faire fondre son coeur glacé…
Un grand roman contre les préjugés, qui célèbre l’énergie, la fantaisie, et la rage de vivre !


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

7/10 – Une véritable ode à la poésie

Avant le confinement, j’avais reçu de la part de la collection R cette petite merveille, et même si je ne l’ai pas lu immédiatement après réception, je me suis plongée dedans avec plaisir puisqu’il s’agissait de mon premier roman de l’autrice, et quelle claque, j’adorerai en découvrir d’autres ! Alors merci R pour cette découverte ❤️

L’écriture est douce et fluide, et presque aussitôt je suis rentrée dans l’histoire. D’autant qu’on attaque fort puisque dès le début on attaque avec un deuil, et Luce m’a touchée et j’ai adoré les messages vocaux qu’elle lui laisse pour déverser sa colère.

Dans la rue, je marche parce que c’est ce que les gens font. Mais je suis sonnée, pour de vrai, et ce que je voudrais plutôt, c’est tout arrêter. Peut-être pas longtemps, mais interrompre ma marche, celle du monde aussi pourquoi pas, m’asseoir, laisser couler le flot…

Le personnage qui m’a particulièrement marquée et émue c’est Pierrot et ce, dès le début. Il faut savoir qu’il est atteint d’X fragile, et il lui faut du temps pour admettre les choses. Je l’ai trouvé tout particulièrement innocent à poser des questions si mignonnes mais qui sortait du cœur. C’est quelqu’un qui a besoin de stabilité et de repères, et Luce va devoir alors être vigilante pour ne pas le brusquer.

La deuxième partie du roman est celle que j’ai préféré parce que nos deux frères et sœurs partent en voyage, et c’était si doux et attachant qu’on avait envie de les accompagner. Sans forcément se comprendre, ils ont une rage de vivre, et pour objectif d’aller dans le pays du père Noël !

Mon frère a un genre de coquille, une enveloppe pour le protéger, il en sort, il y entre, y cache sa tête, y dort. Une coquille que je dois soulever, ou casser selon les jours, sur laquelle frapper trois coups et attendre que quelqu’un (lui) vienne ouvrir…

Un roman que je vous recommande, parce qu’il vous fera voyager, réchauffera votre coeur avec un amour fraternel sincère ainsi qu’une acceptation de soi ❤️


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s