La tempête des échos – Christelle Dabos

Processed with VSCO with c8 preset

Auteur : Christelle Dabos

Publié chez : Gallimard

Nombre de pages : 565 pages

Prix : 19.90€

Date de sortie : 28 novembre 2019


Le résumé :

Le monde est sens dessus dessous. L’effondrement des arches a bel et bien commencé. Une seule solution pour l’enrayer : trouver le responsable. Trouver l’Autre. Mais comment faire sans seulement savoir à quoi il ressemble ? Ophélie et Thorn se lancent ensemble sur la piste des échos, ces étranges phénomènes qui semblent la clef de toutes les énigmes. Ils devront explorer plus en profondeur les coulisses de Babel ainsi que leur propre mémoire. Et pendant ce temps, sur Arc-en-Terre, Dieu pourrait bien obtenir le pouvoir qu’il convoite tant. De lui ou de l’Autre, qui représente la plus grande menace ?


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

10/10 – Un amour inconditionnel a jamais

Je crois qu’il s’agit de la chronique la plus difficile que j’ai eu à rédiger sur mon blog, et pourtant, mon bilan de l’année dernière n’a pas été simple également 🙄 Vous n’imaginez pas la tristesse que je ressent à l’idée d’avoir terminé cette saga… L’univers me manque déjà 😭

Si vous avez suivi mes péripéties en story, j’ai tenté à plusieurs reprises de le lire sans succès, toute seule j’en étais incapable, c’est fou mais je faisais un blocage. Alors ni une ni deux, plus d’un mois après sa sortie, mon acolyte de fin de saga et moi Mel on s’est dit « eh lisons le ensembles ! » Si vous me suiviez déjà à l’époque, c’est également avec elle que j’avais lu dernier tome de Shades of Magic : Shades of Light, et encore une fois, elle à été une parfaite partenaire de lecture, je ne pouvais pas rêver mieux ❤️

– Tu mentionnais mon aspiration à vous libérer, toi et le monde. Je n’aspire à rien du tout. J’ai besoin que tu aies besoin de moi, c’est aussi élémentaire que ça. Et je sais pertinemment que, dans ce conflit d’intérêts qui nous oppose, je suis condamné à être le perdant. Parce que je suis plus possessif que tu ne le seras jamais et parce qu’il y a des choses que je ne peux pas remplacer.

Au début, j’étais terriblement perdue, et je n’étais pas la seule, Mélanie également, alors si je peux vous donner un grand conseil : relisez les tomes précédents avant de lire celui-ci, et le lire à deux pour communiquer avec la personne sur votre ressenti vous aidera à y voir plus clair 💪🏻 Tout au long du roman en réalité, j’ai été perdue. Je n’arrivais pas à comprendre Christelle Dabos voulait nous emmener ! Mais j’étais confiante, je suivrais cette autrice les yeux fermés jusqu’au bout du monde, et c’est exactement ce qui s’est passé ici. Et ce qui était génialissime c’est que Mélanie le ressentait comme moi, et au fur et à mesure des nos échanges et avancées, on a réussi à y voir plus clair à deux.

Et le moins que je puisse vous dire c’est que ce tome là est vraiment complexe, il va vous retourner le cerveau encore et encore, mais dans le bon sens du terme. Parce qu’une fois que chaque élément du puzzle est emboité vous allez vous dire « ah mais ouiiii ! » et quelque chose sur lequel vous vous tiriez les cheveux quelques temps avant deviendra clair comme de l’eau de roche. Vous avez été plusieurs à me demander « mais et alors, la fin, tu l’as vu venir ? Tu as été déçue? » Eh bien non. Pour moi elle à mis un point final à la saga avec brio, mais bien entendu, chaque avis est propre à chacun. Mais pour moi c’était parfait, même si j’en aurais voulu plus, mais vous me connaissez, j’en veux toujours plus.

Il se dégageait de Thorn une détermination aussi communicative qu’un courant électrique.
Ophélie réalisait de tout son corps ce qu’il était devenu pour elle, ce qu’elle était devenue pour lui, et rien ne lui paraissait plus solide au monde.

J’éprouve un amour inconditionnel pour cette saga, pour Ophélie et Thorn qui ont grandi et évolués au fur à et mesure des tomes, et je relirais avec grand plaisir d’ici quelques années la saga en intégralité, et je rêve également d’une nouvelle où préquel… Mais sachez qu’ils ne sont jamais bien loin, si si, regardez au fond de votre miroir…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s