Duologie le souffle de midas – Alison Germain

Processed with VSCO with c8 presetAuteur : Alison Germain

Publié chez : les éditions du chat noir

Nombre de pages : 269 pages

Prix : 19.90€

Date de sortie : 1 novembre 2017


Le résumé :

Entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux. Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux. Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

7/10 – Une légère déception

Je connaissais très peu l’autrice en tant que booktubeuse 😳 mais plus le temps passait et plus ce que je pensais être une duologie (tristesse) m’intriguait. Alors j’ai sauté le pas et je me suis lu le premier tome. J’ai bien aimé la plume de l’autrice et l’intrigue mais j’ai trouvé que certaines actions ont été bouclées trop rapidement. Ça me semblait trop facile, et même bâclés… Par contre ce qui m’a plu énormément c’était l’humour. Il y en avait à chaque page et je n’arrêtais pas de rire  🙈On avait également beaucoup de références à Marvel, harry potter, et bien d’autres, des petites anecdotes qui à chaque fois me faisait tellement plaisir !! 😍 Au niveau des personnages, Louise ne m’a pas fait grand chose, elle m’a semblée un peu fade, peu sûre d’elle, j’ai eu l’impression d’avoir un anti-héros dans ma lecture. A voir avec la suite….

Quand les cauchemars devenaient plus simples à affronter que la réalité, fermer les yeux me semblait préférable.


Auteur : Alison Germain

Publié chez : les éditions du chat noir

Nombre de pages : 326 pages

Prix : 19.90€

Date d sortie : 3 avril 2019


Le résumé :

Après avoir appris l’existence des Homérides, je suis parvenue, non sans difficultés, à Hestiapolis, havre de paix et de protection pour ce peuple aux dons incroyables, dont je fais désormais partie. Là-bas, je retrouve Ellie, la Pythie, qui voit dans mon destin et les récentes épreuves que j’ai dû surmonter l’accomplissement de sa dernière prophétie. Mais si maintenant un nom peut-être mis sur la menace qui plane, sa compréhension recèle encore beaucoup de zones d’ombre et l’Ordre Homéride n’arrive pas à s’accorder sur le plan d’actions à établir. Pire, il me prive de ma liberté sous prétexte de me protéger. J’ignore tout des coutumes et de l’histoire de mes semblables, mais je vais devoir apprendre vite, car les murs de la cité ne semblent plus être un obstacle suffisant pour arrêter celui qui veut s’accaparer mon pouvoir.


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

8/10 – Une belle surprise !

J’ai trouvé ce deuxième tome beaucoup plus mûr et l’écriture beaucoup plus travaillée. Même Louise, l’héroïne m’a davantage plu dans ce tome, je l’ai même appréciée, elle qui me laissait indifférente dans le premier tome. L’autrice dans ce second tome se concentre d’autant plus sur l’univers, l’intrigue et la mythologie, et j’ai vraiment aimé ce tome dans le sens découverte même. Dans ce tome ci, les personnages secondaires sont également plus mis en avant, on à même droits a certains chapitres sous le point de vue d’Ellie et j’ai vraiment apprécié ces chapitres courts mais qui avaient un réel plus à l’histoire. D’autant qu’il y a eu beaucoup d’action alors j’étais comblée 🙄 Ce second tome a gagné en richesses et de complexités, et j’ai hâte de lire le troisième tome !

Appeler le bonheur à chaque jour qui se lève et sourire à la vie dès que je sors des bras de Morphée. Aussi sombre que puisse être la nuit, le soleil brille toujours au petit matin, pas vrai ?

 

WhatsApp Image 2020-01-21 at 19.07.41


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s