The rain duologie – Virginia Bergin

Auteur : Virginia Bergin

Publié chez : bayard

Nombre de pages : 384 pages

Prix : 15.90€

Date de sortie : 20 septembre 2017


Le résumé :

Une pluie mortelle s’abat sur la Terre :
l’humanité est menacée de disparition.
Ruby, 15 ans, part à la recherche de son père.
Je m’appelle Ruby Morris, et voici mon histoire.
Si vous la lisez, vous avez énormément de chance d’être encore en vie.
Question : quand faut-il abandonner tout espoir?
a) Maintenant. Immédiatement. On est foutus.
b) Dans deux semaines, environ.
c) Jamais.
d) J’imagine qu’il pourrait y avoir un d), mais s’il existe, je ne l’ai pas encore trouvé…


Qu’est-ce que j’en ai pensé ?

6,5/10 – Une lecture mitigée

Je ne sais pas trop comment commencer ma chronique. Parce que j’ai vraiment un avis plus que mitigée et je n’arrive pas à m’en défaire et trancher pour si oui ou non ça m’a plu. J’avais été prévenue par Tatiana que les livres étaient totalement différents de la série, eh bien c’est le moins de le dire, ça c’est sur ! On doit avoir la trame du roman ainsi que 5%. Et sinon, c’est tout ! Le reste c’est du made by netflix ! J’ai été un peu déçue parce que j’aimais vraiment la série. Mais là, on avait pleins de personnages qui n’existaient pas à la fois dans l’un et dans l’autre, dites vous bien que même l’héroïne n’a pas du tout le même nom ! Dans la série c’est Simone et dans le livre : Ruby. Elles ont au moins un point commun, dans les deux, elles sont insupportables. Mais à choisir, je crois que Ruby est la pire, parce qu’elle est superficielle au possible et arg mon dieu c’est tout bonnement exaspérant. Elle est censée être en mode survie vu que tout le monde meurt à cause de la pluie, et la nana s’intéresse uniquement à son apparence et va piller les magasins pour se trouver du fond de teint  😑 Et dites vous que plusieurs fois dans le roman elle réagis de cette manière, vous n’imaginez pas comme j’ai levé les yeux au ciel plus d’une fois 🙄 En espérant que le second relève le niveau…

Il n’y avait pas d’étoiles. On ne pouvait pas les voir, à cause des nuages pleins de bactéries mortelles.

Il n’y avait pas non plus de brise. Juste le murmure de la pluie, qui chuchotait inlassablement : « Je vais te tuer. »

Les oiseaux ne chantaient pas dans les arbres. Ils étaient trop occupés à picorer les yeux des morts.


Auteur : Virginia Bergin

Publié chez : bayard

Nombre de pages : 411 pages

Prix : 15.90€

Date de sortie : 14 mars 2018


Le résumé :

Je m’appelle Ruby Morris. Je déteste la pluie.
Je vais vous dire un truc étrange au sujet des apocalypses, un truc que je ne savais pas avant d’en vivre une.
Ça a l’air assez horrible, hein ?
Faites-moi confiance…
Ça peut toujours être pire.
C’est ce qui arrive quand vous êtes seul, qu’il y a eu une apocalypse mondiale et que vous espérez l’arrivée de votre père comme il l’avait promis, mais qu’il ne se pointe pas. Alors qu’est-ce que vous allez devenir ? Et chaque jour, vous essayez de ne pas vous poser la question…
Tout va bien se passer. Ou pas…


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

5/10 – Un tome deux inutile

J’avais dans l’ensemble apprécié le premier tome malgré quelques points négatifs, et j’ai voulu enchaîner avec le second tome pour ne pas le laisser traîner 40 ans dans ma pal parce que je me connais ahah, si je ne l’avais pas enchaîné je ne l’aurais jamais lu. Eh bien, quelle déception ! Avec la fin du premier tome, on s’attend à une « suite » parce qu’on reste sur sa faim, mais là j’ai trouvé qu’on avait aucune continuité, je me suis même demandé si ça se passait après à certains passages (alors que c’est le cas) 🤷🏼‍♀️ Je l’ai trouvé plus long à lire, d’autant qu’on connaît déjà l’univers pour y avoir assisté pendant un premier tome. J’attendais une trame beaucoup plus poussée vu qu’on connaissait déjà l’histoire et les personnages, et malheureusement, Ruby est toujours autant agaçante voir même pire. Dans le premier tome on à droit à une situation d’un tel « réalisme » d’une situation post apocalyptique qui pourrait nous arriver qui n’est selon moi plus présente ici, et ça m’a donné l’impression d’une histoire qui s’essouffle, et plus clairement : d’un tome de trop. Par contre j’ai aimé les passages où Ruby nous cite des manuels de survies qui pourraient nous être très utiles pour la survie !

Pourquoi les morts ne reviennent-ils pas à la vie ? Pourquoi pas ? Pourquoi ça ne pourrait pas être possible ? Qu’est-ce que ça changerait pour Dieu (de l’existence duquel je doute un peu, et en tout cas il aurait affaire à moi) et qu’est-ce que ça changerait pour les mathématiques de l’univers si rien qu’un seul revenait ?

En bref

Un univers qui à le mérite d’être original et criant de réalisme, néanmoins, le second tome n’est pas nécessaire à mes yeux, il est même de trop, ainsi qu’un personnage féminin insupportable qui peut rapidement taper sur les nerfs.

images

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s