Le gang des prodiges – Marissa Meyer

Auteur : Marissa Meyer

Publié chez : pocket jeunesse

Nombre de pages : 608 pages

Prix : 19.90€

Date de sortie : 1 février 2018


Le résumé :

Il y a plus de dix ans, les Renégats, un groupe d’hommes et de femmes détenteurs de pouvoirs surhumains, ont vaincu les super-vilains.

Ils font désormais régner la paix et la justice. Cependant les super-vilains n’ont pas disparu… Parmi eux, Nova, qui continue à lutter contre les Renégats, responsables de la mort de sa famille.

Prête à tout, elle infiltre leur repaire. Mais lorsqu’elle se lie d’amitié avec le fils adoptif des deux principaux Renégats, ses certitudes vacillent…


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

8/10 – Une superbe re-découverte

Je triche un peu, il ne s’agit pas d’une première lecture mais d’une relecture. A l’époque je n’avais pas encore de blog (il a fêté ses un an le 17 avril 2019 yeah ! 🙈) et je n’avais donc pas écrit de chronique. Mais là vu que j’ai enchaîné avec le second tome, je trouvais ça intéressant de vous écrire mon avis.

J’ai été charmée par l’idée générale du roman portée le long du premier tome. On va êtres plongés dans un monde futuriste où la question de liberté est au centre de l’intrigue. Les anarchistes prônent la liberté totale tandis que les renégats ont la liberté limitée grâce à des règles appliquées. J’ai trouvé qu’on était directement immergés dans un monde unique que l’on aime découvrir, d’autant que couplé avec des super-héros comme les X-Men, on ne peut qu’adhérer !

– Tu sais, je me demande si tu as bien choisi ton pseudo, « Insomnie », ça sonne trop neutre. Je vote pour le remplacer par « Vélociraptor ».
Ruby rit.
– Relativement petite, mais étonnamment féroce ?
– Exactement.

Pour ce qui est de l’intrigue certains ont pu la trouver longue, mais moi, absolument pas ! Et dans un sens, ça me semble « logique » que ce soit long à se mettre en place, il s’agit d’un premier tome, donc il faut placer les bases de cet univers complexe, et ce n’est pas en 200 pages à peine qu’on peut espérer passer directement au cœur de l’action. Mais je trouve que Marissa Meyer s’en est superbement sortie, parce que même les passages un peu longuet sont intéressant et je n’en lâchais pas une miette !

Au niveau des personnages, j’ai bien entendu apprécié Adrian et Nova, chacun ayant sa personnalité. J’ai franchement été impressionnée par Nova qui à une force de caractère et qui pourtant plus d’une fois à douté d’elle, mais elle s’est accrochée encore et encore, et c’est un joli modèle, elle est très surprenante. Pour Adrian, j’ai été fascinée par son talent/super-pouvoir, rendre vie à ses dessins, et je l’ai trouvée attendrissant.

Si les gens voulaient se prendre en main, défendre leurs proches ou se battre pour ce qu’ils croient juste, ils n’auraient qu’à le faire. S’ils voulaient être héroïques, ils trouveraient un moyen de l’être, avec ou sans super-pouvoirs.

Pour une amatrice de comics, Marvel et autre, j’avoue avoir été impressionnée par Marissa Meyer et sa connaissance du sujet, et mettre des mots sur des détails qui peuvent sembler insignifiant mais qui comptent dans l’histoire. Elle à du beaucoup potasser et ça m’a d’autant plu !

J’ai trouvé que les notes de justice et d’endoctrinement sont vraiment bien traités. Ce n’est pas forcément évident de bien différencier le bien du mal. On à Nova qui est persuadée que le monde se porterait beaucoup mieux sans les Prodiges, les gens s’en sortaient avant que les super-héros soient là, pourquoi maintenant sans ils ne pourraient plus ? Et de l’autre on a Adrian qui a été élevé dans ce système et qui tente de l’appliquer à son tour, mais qui finalement va peut-être se rendre compte qu’ils ne sont pas tout blancs en tant que super-héros. Alors comment trouver le juste milieu ? Le petit point négatif que je pourrais émettre c’est que Nova après être rentrée dans les Anarchistes n’essaie pas de se mettre à leur place et comprendre que tous ne sont pas méchant et ne font qu’appliquer le système sans forcément réfléchir différemment vu qu’ils ont appris à faire de cette manière toute leur vie.

Je crois que mon coup de cœur niveau personnage revient à Adrian qui est droit et essaie de voir le bien en chacun, il n’est pas fixé sur quelque chose et est apte à réfléchir de lui-même afin de vraiment voir si c’est la meilleure solution où s’il n’y a pas un autre moyen. En bref, un premier tome vraiment prometteur pour la suite !

blog2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s