L’enchanteur – Stephen Carrière

Auteur : Stephen Carrière

Publié chez : Pocket jeunesse

Nombre de pages : 415 pages

Prix : 18,50€

Date de sortie : 3 janvier 2019


Le résumé :

Une bande inoubliable d’adolescents décide de lancer un défi à la mort.

Stan s’est taillé une place de choix au lycée. Ses camarades viennent le voir avec leurs problèmes et il élabore des stratagèmes insensés pour les résoudre. Aidé de sa bande d’amis fidèles, Daniel, Jenny, David et Moh, il est devenu un artiste en manipulation de la réalité. On l’appelle l’Enchanteur et, cette année, il va devoir réaliser son chef-d’œuvre. Car Daniel est malade. Daniel va mourir. Comme il est fan de comédies musicales, il a demandé à Stan de transformer sa mort en un spectacle si grandiose qu’il lui offrira un peu d’immortalité. Il ne reste que neuf mois à l’Enchanteur et ses comparses pour accomplir ce « miracle ». Mais, dans les ruelles du centre-ville, un Mal ancien et féroce se répand…et, même s’ils préféreraient l’ignorer, nos héros semblent être plus impliqués qu’ils ne le souhaiteraient.


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

6,5/10 – Une lecture compliquée

Eh bien malheureusement, l’enchanteur à été une lecture difficile à laquelle j’ai faillis décrocher plus d’une fois tant je ne comprenais rienpas grand chose.

Dans le roman on va suivre une bande d’adolescents qui vont monter une pièce de théâtre pour Daniel qui est sur le point de mourir. La pièce choisie est « le songe d’une nuit d’été » de Shakespeare. Personnellement, je n’ai pas lu cette pièce de théâtre, alors je suis peut-être passée à côté de quelque chose concernant la compréhension de l’histoire. (Je n’ai pas d’excuses, j’aime pourtant bien le théâtre, il faudrait que je la lise !)

C’était peut-être ça le grand secret de Jenny : chez les Baranov, on était beaucoup plus heureux que la plupart des gens. Alors on se taisait pour ne pas se faire dévaliser par un destin jaloux.

Pour avoir rencontré l’auteur avant de lire le roman, j’avais déjà eu des premières impressions et indices sur le roman, notamment sur la narration, le temps utilisé, où même des informations sur les personnages. Cette aide m’a permis de ne pas me retrouver complètement démunie au début de ma lecture. Mais ça ne m’a pas empêché de ne pas adhérer avec le style d’écriture qui ne me plaisait pas. Et pourtant, je trouve qu’il correspondait parfaitement à « l’ambiance » du roman, c’est juste que ce n’était tout simplement pas fait pour moi. Pour ce qui était du dialogue entre les personnages, j’avoue que je me suis retrouvée perplexe. C’était selon moi pas toujours clair pour savoir qui parlait où encore la manière dont parlent les personnages. (A la suite, on s’y habitue.)

J’avais parfois l’impression qu’un personnage arrivait comme ça d’un coup et avait des dialogues sans queue ni tête sans qu’on sache d’où il sortait. Justement, au niveau des personnages, je n’ai pas eu spécialement de coup de cœur pour l’un deux, j’ai trouvé que justement vu qu’ils changeait sans cesse sans trop qu’on sache qui était qui, c’était d’autant plus compliqué de s’attacher à l’un deux, mais à choisir, je crois que j’ai plutôt bien aimé Stan.

Ce qui gênait Julien dans tout ça, c’est que dans cette usine à fabriquer des mensonges, les ouvriers étaient si endoctrinés qu’ils croyaient aux conneries qu’ils inventaient.

Pour ce qui est de l’intrigue, franchement, je suis déçue. L’auteur mélange contemporain et fantastique, et ça nous perd entre fiction et réalité. Et je suis déçue dans le sens où j’ai réellement apprécié l’univers sombre du roman. Alors je suis un peu attristée de ne pas avoir su accrocher réellement parce que ça aurait pu être une superbe lecture.

blog2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s