La première fois que j’ai été deux – Bertrand Julien-Nogarède

Auteur : Bertrand Julien-Nogarède

Publié chez : Flammarion

Nombre de pages : 350 pages

Prix : 14€

Date de sortie : 6 juin 2018


Le résumé :

«Le scooter de Tom nous emporta loin du monde. Mes bras entouraient sa taille et je laissai ma tête reposer doucement sur son épaule. Je ne crois pas avoir été plus heureuse qu’à cet instant. Juste une fille comme les autres. Il avait suffi qu’un anglais à cravate surgisse de nulle part pour que mes pieds ne touchent plus le macadam.

J’étais vraiment folle amoureuse.»


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

8/10 – Une lecture foudroyante

Avant tout je remercie l’auteur de m’avoir contactée pour l’envoi du livre, et également les éditions flammarion pour avoir publié cette merveille ♡

J’étais très intriguée rien qu’au contact de l’auteur, le lycée inspiré du roman était celui où j’ai fais mes études de lycéenne (le monde est petit non ?) alors du coup, me retrouver de nouveau au lycée pour quelques pages, j’avoue que j’ai trouvé ça plutôt intéressant !

On commence par suivre Karen qui est au lycée et qui apprend par leur principale qu’un nouvel élève et étranger en plus de ça plus précisément de Londres va arriver dans leur classe et qu’elle désire qu’il soit bien accueillis.

Certains moments de notre existence garderont à jamais une intensité particulière, une vibration dont les ondes continueront à nous parcourir longtemps après.

Les deux personnages principaux, Tom et Karen sont très murs pour leur âge, ce qui pourrait être un peu « erroné » vu qu’ils ne sont seulement qu’au lycée, mais en sachant qu’ils ont été tous les deux élevés dans les livres et la musique, c’est assez cohérent en y réfléchissant. Pour ce qui est de Karen, je l’ai trouvée très intelligente quoi que parfois pessimiste, avec un mère dépressive, et sa négation face à l’amour vu le passé de sa mère. C’est un peu redondant à la longue, mais dans un sens je peux comprendre qu’elle soit si négative vu qu’il s’agisse de la seule expérience qu’elle ai eu depuis qu’elle est petite. Pour ce qui est de Tom, c’est le parfait gentleman anglais et je l’ai trouvé totalement irrésistible, et il m’a fait littéralement craquer !

L’univers, les références historiques, culturelles, littéraires, la playlist, les quartiers cités, que ce soit dans Paris ou dans Londres m’ont énormément plu et ont ajouté un plus en l’histoire pour moi. J’ai adoré les passages sur la seconde guerre mondiale avec le grand-père de Tom et j’avoue que j’aurai même aimé en avoir plus tellement j’ai aimé !

Peut-on vivre sans prendre le risque de tout perdre ? Je savais bien que la plupart des histoires d’amour sont condamnées d’avance, mais à quoi bon aimer s’il n’y à pas la plus petite chance de vaincre le temps ?

De multiples thèmes sont abordés dans le roman, l’amitié, la mort, la jalousie, l’amour, l’avenir, la vie à deux, ce qui fait un roman complexe en son sens, et qui nous fait grandement réfléchir, et ça, ça m’a plu ! (Oui je le dis beaucoup…)

Le vrai plus pour moi du roman, ce sont les paroles de chansons retranscrites dans le roman, il faut savoir que la musique est quelque chose de vraiment important pour moi, je suis tout le temps d’en écouter, et les paroles et les émotions ressenties en les écoutant sont un sentiment indescriptible pour ma part. C’est comme une drogue que je ne pourrai pas me passer. (J’ai même découvert de vieux groupes de rock grâce au roman, et ça, ça n’a pas de prix !) Alors si vous êtes addict de musique, lisez ce roman !

blog2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s