Le Royaume d’esiah – Mélanie Gaujon

Auteur : Mélanie Gaujon

Publié chez : Nouvelles Plumes

Nombre de pages : 563 pages

Prix : 14€ (sur Amazon)

Date de sortie : 25 août 2018


Le résumé : 

Dans le royaume d’Esiah cohabitent les natifs et les âmes damnées venues du monde des Mortels. Lors d’une épidémie, le prince héritier Lucifel croise la route de Milo, un petit garçon. À son cou, une pierre rouge qui semble l’appeler. Leur rencontre marque le début d’une palpitante épopée au cœur des secrets enfouis du royaume…


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

6,5/10 – Un premier tome mal exploité

Je tiens à remercier les éditions France Loisirs qui m’ont gentiment envoyé le roman pour le découvrir ! ♡

Fin octobre, j’ai été contactée par France Loisir pour découvrir un roman d’une maison d’édition qui pour ma part m’étais inconnue, que je n’avais jamais vu passer sur bookstagram, alors je me suis dis pourquoi pas ! -J’ai bien entendu lu le résumé avant d’accepter, histoire de voir si ça me plaisait ou non, of course !- Le livre à été élu prix de l’imaginaire 2018 en plus, ça m’intriguait de plus en plus !

Enfin, début décembre, je l’ai attaqué. -On parle aussi de la couverture absolument magnifique ?- On découvre alors le Royaume d’Esiah qui n’est autre que le royaume des morts. Enfin, l’un des deux royaumes en réalité. Je vais attaquer de suite et avouer qu’il m’a fallut pratiquement 200 pages avant d’enfin rentrer tant l’univers tant il est complexe. J’étais totalement perdue au début, le royaume me semblait si difficile à comprendre… D’ailleurs au commencement, l’intrigue n’est pas réellement claire et j’attendais de savoir quel le rôle du prince Lucifel dans cette histoire, le personnage principal et visiblement notre héros.

Un homme qui ne connait pas l’amour ne pourrait pas éprouver autant de haine car la haine est le fruit d’un amour incompris et brisé.

Ma lecture à été compliqué, je dois vous le dire. Je l’ai attaqué, j’ai à peine lu 70 pages avant de m’arrêter en me rendant compte que ce n’était pas le bon moment. Je l’ai repris deux semaines plus tard en lisant ensuite 250 pages pour le remettre encore une fois en pause. Et ensuite je l’ai repris pour le finir, en survolant parfois quelques pages. Je m’explique.

Il faut savoir qu’il y a énormément de personnages. Je crois que je n’ai jamais lu de roman qui en contenait autant ! J’étais souvent perdue (heureusement qu’on avait pas plusieurs points de vue, là je l’aurais abandonné de suite) beaucoup de personnages, de clans, de termes compliqués, etc, vraiment pas évident à suivre n’est ce pas ? Une fois j’ai eu en une page, au moins 6 personnages de cités, et également, certains personnages avaient deux prénoms, -oui oui- un en privé et un en public.

Mais une fois que l’intrigue est placée, j’ai su apprécier l’univers riche à sa juste valeur. On va suivre le prince avec un grand plaisir (en tout cas pour ma part). Suite à une épidémie, le prince va prendre sous son aile Milo, un jeune orphelin qui va devenir un personnage clé de l’histoire. D’abord intrigué par son collier avec un joyau, le Prince va lui donner une famille. Le Royaume d’Esiah est alors en manque d’âmes et doit faire face à divers problèmes, telle une mutinerie au sein même de la famille royale.

Vous devriez vous rappeler de nos origines, lorsque nous n’étions que de simples âmes mortelles, et peut-être qu’un jour, vous vous rendrez compte que les plus faibles sont parfois capables de réaliser des choses bien plus grandes que leurs dirigeants car ils ont appris à se battre pour obtenir la liberté.

Au niveau des personnages, un trio se démarque, Lucifel-Milo-Mehiel et j’avoue avoir particulièrement apprécié ces trois là. En incluant le roi qui me faisait parfois rire, il me faisait un peu penser à un papi gaga. Je crois que j’ai eu un réel coup de cœur pour Lucifel, il se sait condamné (ce n’est pas un spoil, c’est stipulé dès le départ) et pourtant il va tout faire pour se montrer fort, n’abandonne pas et essaie même de changer son destin. Il sait se montrer intransigeant et à la fois juste envers son peuple, et en tant que futur roi, ce sont de grandes qualités. En dehors de ça, il est carrément séduisant, charmant et attentionné et parfois il me faisait fondre !

Pour conclure, je dirais que j’aurais du le lire à un autre moment, je n’étais pas dans le bon mood, mais ça reste tout de même une histoire que j’ai adoré malgré le nombre impressionnant de personnages, de la fantasy comme je les aime. Je dirais également que c’était un tome assez introductif et j’ai hâte de voir la suite qui je pense sera moins compliqué maintenant que je connais l’univers, j’ai très hâte !

blog2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s