Publié dans lecture terminée

Toute la vérité sur Ella Black – Emily Barr

Image 1.jpg

Auteur : Emily Barr

Publié chez : Casterman

Nombre de pages : 417 pages

Prix : 16€

Date de sortie : 22 août 2018


Le résumé :

Je commence par taper mon ancien nom, Ella Black. Mes doigts tremblent. J’ai besoin de savoir qui je suis. Je ne sais pas qui je suis. 


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

6/10 – Un avis plutôt mitigé 

J’ai acheté ce roman alors que ce n’était pas du tout prévu pour mes achats du mois d’août. Je n’ai pas non plus lu Flora Banks qui avait fait beaucoup parlé de lui à sa sortie de cette même auteur, donc c’était la première fois que je lisais sa plume.

On va commencer l’histoire en suivant Ella qui souffre de schizophrénie. Elle a un dédoublement de la personnalité et elle nomme « Bella » son autre partie d’elle qui est « maléfique » qui lui parle et l’aide à faire de mauvaises choses. Ella à peur à tout instant que son côté maléfique prenne possession de son corps et qu’elle fasse du mal à ses proches. Ella a par ailleurs déjà tenté de se suicider mais Bella l’en a empêché.

L’histoire n’est pas vraiment joyeuse au premier abord, j’avoue même qu’en lisant les premières phrases, j’étais un petit peu angoissée -oui j’ai très facilement peur- . Mais on sent dès le début de l’histoire qu’il s’y cache un grand secret. L’histoire avance très vite avec les parents d’Ella qui viennent la chercher au lycée pour un « voyage » alors qu’en réalité c’est pour fuir quelque chose. Ella le comprend par ailleurs très rapidement et on va ensuite entrer dans une spirale d’enquête et d’illusions.

Je commence à comprendre que la vie n’est un long fleuve tranquille pour personne. Je suis loin d’être la seule avec des démons…

Au niveau des personnages, je suis un peu dubitative, j’ai pas vraiment aimé Ella, je l’ai trouvée un peu égoïste et parfois même un peu pimbêche. Elle m’énervait sur certains passages, et je ne comprenais pas ses réactions ! Il y a un point positif à cette histoire, en général j’adore être transportée par l’auteur et ici, le voyage se déroule à Rio et j’ai beaucoup aimé m’imaginer dans ces jolies rues et même dans les favelas !

Une chose que j’ai détesté à l’histoire, eh bien, c’est l’histoire d’amour. Pour moi elle n’avait strictement rien à faire dans le roman. Le but de l’histoire c’était la quête d’Ella pour découvrir la vérité sur sa vie et sur sa famille, ainsi que comprendre sa schizophrénie, ses origines, ses conséquences et comment « l’apprivoiser ». Alors que la l’histoire d’amour était pour moi un cheveux sur la soupe. Oui son petit-ami était mignon et attentionné et peut-être que dans un autre roman, dans un autre contexte et histoire j’aurais aimé l’histoire d’amour, mais ici, dans ce roman, non. Elle était de trop.

Mon monde est en miettes. Mon monde a toujours été en miettes. Le rideau tombe et ma vraie vie m’apparaît, complètement différente…

J’ai aimé le développement de l’auteur autour de la maladie dont souffre Ella. Ce n’est pas un sujet facile à aborder et même à l’expliquer avec des mots justes, pourtant j’ai trouvé que l’auteur s’en sortait admirablement et j’ai aimé cette partie de l’histoire. Pour ce qui est de l’intrigue j’ai bien aimé même si bon, il faut avouer que ce n’est pas réellement quelque chose de réaliste. Personnellement, mes parents ne me laisseraient jamais à 17 ans voyager seule.

Je ne sais pas ce qui est moi et ce qui est elle…

En conclusion, une histoire intrigante, mais si vous flippez facilement, lisez le livre en pleine journée !

blog2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s