Sur le fil – Estelle Maskame

image 1.jpg

Auteur : Estelle Maskame

Publié chez : pocket jeunesse

Nombre de pages : 298 pages

Prix : 16.90€

Date de sortie : 21 juin 2018


Le résumé : 

Il n’y a pas grand chose dont MacKenzie Rivers a peur. Dans la petite ville de Windsor, au Colorado, elle est connue pour sa personnalité facile et forte, certains diraient même qu’elle n’a peur de rien. Mais MacKenzie sait que ce n’est pas vrai. Elle a peur de perdre ceux qui lui sont proches. Se remettant d’une tragédie familiale, elle est pleinement conscient de l’impact que la mort peut avoir sur ceux qu’elle laisse derrière elle.

Il n’y a pas beaucoup de choses que Jaden Hunter puisse comprendre. Il ne comprend pas pourquoi ce sont ses parents qui ont perdu la vie l’année dernière, pourquoi ses amis ne plaisantent plus autour de lui, pourquoi ses professeurs insistent encore pour le laisser passer des devoirs. Il ne comprend pas pourquoi MacKenzie, la fille pour laquelle il craquait l’année dernière, a soudainement pris ses distances avec lui.

Trop peur de se retrouver dans le monde de Jaden alors qu’il s’occupe de la mort tragique de ses parents, MacKenzie est restée loin de lui du mieux qu’elle le pouvait, jusqu’à une nuit où ils se retrouvent face à face, pour la première fois, depuis des mois. Alors que de vieux sentiments refont surface et de nouveaux souvenirs se créent, MacKenzie et Jaden se montrent mutuellement comment apprécier les petites choses de la vie, les moments pris pour acquis. Mais MacKenzie osera-t-elle craquer pour la seule personne dont elle a si peur de devenir proche ?


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

8/10 – Une merveilleuse découverte

Une surprise totale en me plongeant dans ce roman ! Je m’explique, DIMILY de cette même auteur avait loin d’être un coup de cœur, alors vraiment j’ai été bluffée !

On va suivre au début de l’histoire Mackenzie, une fille qui a arrêté de parler à sa meilleure amie et son copain du jour au lendemain, Jaden et Danielle à cause d’un accident de voiture qui tua leurs parents. Ne sachant absolument pas comment réagir face à eux, elle à préféré faire comme tout le monde et les ignorer, les prenant ainsi en pitié. On sent tout de suite que cet éloignement cache un lourd secret de la part de Mackenzie.

Par un total hasard, Mackenzie qui est dans une supérette pour acheter de l’alcool pour sa mère tardivement le soir, va rencontrer Jaden et un premier pas va être établis. Par la suite ils vont doucement renouer, rattrapant le temps perdu.

J’ai bien apprécié les personnages, même si Jaden m’a laissée un peu perplexe au début, son détachement face à la mort de ses parents me faisait froid dans le dos. En avançant dans l’histoire, on se rend compte que s’il est aussi insensible c’est uniquement une illusion, une carapace qu’il s’est formé pour se protéger. Pour Mackenzie, j’avoue être encore sceptique. Je n’arrive pas à savoir si je l’apprécie ou non. D’un côté je l’ai trouvé très brave, de l’autre terriblement insupportable à garder des œillères face au comportement de sa mère ! Pour les personnages secondaires, j’ai été conquise et sous le charme de Will ! Très attachant, vivant et adorable !

Concernant l’histoire, il y a tellement de sujets qui sont abordés dans ce roman… J’ai vraiment aimé l’ensemble et j’ai trouvé que les morales à tirer étaient importantes. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est que c’est une histoire d’amour, d’amitié, de deuil et de seconde chance, mais que tous ces sujets ne tombaient pas dans le cliché et dans le « trop ». Tout était dosé comme il fallait et ça ne m’a pas semblé exagéré comme certains romans peuvent l’êtres.

J’ai quand même un petit bémol à émettre, c’est que le roman ne fait que 300 pages, et parfois on a quelques longueurs… Quand un roman est aussi court, on essaie de ne pas faire traîner l’action si possible ! Pour le dénouement, j’étais à la fois surprise et résignée, parce que je m’y attendais. Mais j’ai trouvé que tout se précipitait très vite, peut-être même un peu trop !

En conclusion, j’ai trouvé ce roman beaucoup plu mature de la part d’Estelle, et c’est une plume qui me captive d’autant plus, j’ai très hâte de lire sa prochaine oeuvre !

  • Je ne supporterai pas deux fois que la fille qui me plaît sorte de ma vie
  • Mais le plus important, murmure-t-il d’une voix rauque qui me fait frissonner de plaisir, c’est que tout ça m’a appris à ne pas perdre de temps, parce qu’on n’aura peut-être pas le temps. ça m’a appris que si je veux faire quelque chose, je dois le faire maintenant.

blog2

2 réflexions sur “Sur le fil – Estelle Maskame

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s