Et ils meurent tous les deux à la fin – Adam Silvera

Image 1 .jpg

Auteur : Adam Silvera

Publié chez : Collection R

Nombre de pages : 406 pages

Prix : 17.90€

Date de sortie : 24 mai 2018


Le résumé : 

» Nous sommes au regret de vous informer que vous allez être frappé par une mort prématurée dans les prochaines vingt-quatre heures. Toute l’équipe de Death-Cast est sincèrement désolée de vous perdre. Vivez pleinement cette journée, ok ? «

Le 5 septembre, un peu après minuit, Mateo et Rufus reçoivent chacun le funeste appel. Ils ne se connaissent pas, mais cherchent tous deux à se faire un nouvel ami en ce jour fi nal. Heureusement, il existe aussi une appli pour ça, Le Dernier Ami. Grâce à elle, Rufus et Mateo vont se rencontrer pour une ultime grande aventure : vivre toute une vie en une seule journée.


Mon Avis ? 

Ma note : 9/10 – Un gros coup de cœur pour ce roman

Il s’agit de mon premier roman de cet auteur, et quelle découverte ! J’ai très hâte que la collection R nous traduise d’autres de ces pépites, je suis tombée amoureuse de la plume de l’auteur !

Je savais déjà que l’histoire allait être terriblement triste de par le titre, et par les nombreuses critiques que j’ai vu défiler sur ce livre !

L’histoire commence avec deux points de vues différents, Rufus et Matéo deux adolescents qui reçoivent chacun un appel du Death Cast leur annonçant qu’il leur reste 24h à vivre. J’avoue avoir été un peu sceptique, ça reste quelque chose de très déprimant ! Peut-on réellement profiter des dernières 24h qu’il nous reste ? Est-ce qu’on ne passe pas à côté de quelque chose ?

Tous deux se rencontrent grâce à une application le Dernier Ami qui permet de se créer un compte et nouer une dernière amitié avant votre mort, et ainsi égayer un peu votre dernier jour. L’action est peu présente, et je vous avoue que ça ne m’a pas déranger. C’est juste un autre mode de fonctionnement pour l’histoire.

Matéo est un personnage terriblement touchant à qui je me suis vite attachée et parfois même retrouvée. Il est timide, prévoyant, et n’aime pas se retrouver dans l’inconnu. Pour ce qui est de Rufus, c’est un personnage vulgaire, arrogant, bagarreur, par contre j’ai adoré son humour cru et son franc parler !

Une amitié naît très rapidement entre les deux héros, et j’ai été touchée très rapidement par leur sort et l’histoire est terriblement instructive. Elle nous apprend à prendre soin du temps que l’on accorde à nos proches, et à profiter de chaque instant parce qu’on ne sait pas quand ça peut s’arrêter ! Vous n’imaginez même pas le nombre de post-it que j’ai appliqué pour relever les magnifiques citations qui ornaient le livre…

  • Je voudrais qu’on ait une histoire ensemble, bien plus longue que le petit intervalle de temps qu’on a eu en réalité, et un avenir plus long encore.
  • Il y a douze heures, un heraut m’a appelé pour m’annoncer que j’allais mourir aujourd’hui, et pourtant je me sens plus vivant que jamais.

blog2

2 réflexions sur “Et ils meurent tous les deux à la fin – Adam Silvera

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s