D’encre de verre et d’acier ღ Gwendolyn Clare

article-1.jpg

Auteur : Gwendolyn Clare

Publié chez : Lumen

Nombre de pages : 467

Prix : 15€

Date de sortie : 3 mai 2018

___________________________________________

De quoi ça parle ?  Et si on pouvait vraiment créer un monde avec de l’encre et du papier ?

Avec la bonne plume, le bon papier et en respectant des règles complexes, il est désormais possible de voir naître sous ses doigts un nouveau monde. Cette nouvelle branche de la science, la scriptologie, connaît deux adeptes hors du commun : Jumi da Veldana et sa fille Elsa sont nées, comme l’univers d’où elles viennent, sous les doigts d’un scriptologue. Mais elles se sont révoltées et ont elles-mêmes appris, à leur tour, les secrets de cet art, et repris le contrôle de leur petit paradis.
Leur bonheur ne dure pas : Jumi cache un noir secret et disparaît, enlevée sous les yeux de sa fille, qui doit s’aventurer dans le monde réel pour retrouver sa trace. Des canaux d’Amsterdam aux rues du Pise, elle finit par trouver refuge dans une véritable  » maison de fous  » appartenant à l’ordre d’Archimèdes, c’est-à-dire une institution où scriptologues, alchimistes et mécaniciens peuvent venir se mettre à l’abri, étudier et travailler en compagnie d’autres scientifiques. C’est aussi un pensionnat, dont les élèves l’observent avec beaucoup de curiosité – au premier rang d’entre eux, Léo, un mécanicien de génie, avec qui sa rencontre fait des étincelles. L’aide promise à Elsa par l’ordre tardant à se concrétiser, la jeune fille décide de prendre les choses en main. Et ce n’est pas peu dire. Car Elsa, elle aussi, dissimule un secret…
Saura-t-elle réparer par l’écriture un univers devenu fou ? Elsa va devoir apprivoiser les règles de ce nouveau monde et se faire à la complexité des relations humaines si elle veut parvenir à retrouver la trace de sa mère. Passé tragique et ténébreuses conspirations, mondes de poche et armes ultimes : suivez cette héroïne armée d’encre et de papier dans une aventure pleine de charme et de suspense !
____________________________________
Mon avis ? 4/10 – Une lecture décevante 
J’ai eu énormément de mal avec cette lecture. Et je vais m’expliquer de ce pas pourquoi est-ce que ça ne l’a pas fait avec moi.
Avant tout, je tiens à préciser que le résumé me faisais terriblement envie, et je trouvais la couverture absolument sublime !
Pour commencer, j’ai trouvé l’histoire très bien tournée. J’adore les histoires complexes avec un univers compliqué, et avec Lumen, j’ai en général l’habitude avec leurs grosses briques, ça ne me dérange pas pour le moindre du monde !
Seulement ici, j’ai mis -attention- pratiquement 300 pages, avant d’enfin rentrer dans l’histoire. Le début était trop mou, trop descriptif (même si avec le recul, je pense que cette description était nécessaire à l’histoire) et terriblement lent.
C’était vraiment très complexe, on mélangeait beaucoup d’univers différents, une fois arrivée dans son « école »; Elsa, l’héroïne va faire la rencontre de diverses personnages de si éloignés univers ! Entre scriptologues, alchimiste et mécaniciens, très sincèrement en terme spécifiques et vocabulaire spécialiste, on est servis !
Mais, malgré tous ces bons points, j’ai trouvé que l’auteur exploitait assez mal son univers. En gros, elle nous a lâché dans l’histoire, et puis hop, débrouillez vous pour comprendre ! Et je vous avoue que parfois, avec une fatigue présente pendant mes examens, c’était assez difficile de suivre l’histoire. Je devais très souvent relire plusieurs lignes antérieures pour réussir à m’y retrouver.
Si vous ne suivez pas mot pour mot l’histoire tant c’est compliqué, vous pouvez êtres sûrs que vous serez très rapidement perdus !
J’ai hésité à interrompre ma lecture tant l’action a été longue. Mais je me suis accrochée parce que ce n’est pas mon genre d’abandonner, et que malgré les critiques négatives que j’avais pu percevoir sur ce roman, je voulais vraiment me faire mon avis personnel.
Pour ce qui est des personnages, j’avoue avoir assez apprécié Léo, un personnage très énigmatique. Pour Elsa, l’héroïne, elle peut être horripilante pour certains passages, et j’essayais de passer outre. Je n’ai pas trop accroché avec le reste de la bande Portia et Faraz, je les aient trouvés trop… protecteurs, ça m’a dérangée dans ma lecture.
Néanmoins, pour ce qui est du lieu de l’histoire qui est en Italie, j’ai littéralement adoré ! C’est à peu près au 18eme siècle et l’histoire m’a vraiment semblé crédible sur ce point.
Pas de citation qui m’ai marqué dans ce roman !
_______________________________________
Point positif : Le lieu atypique qui donne envie !
Point négatif : Une trop grosse longueur, peu d’action
blog2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s